Cake butternut, amande et chocolat, sans gluten et sans lactose

Publié le par Mathilde H.-D.

Butternut suite... Après le "Cheesecake au butternut" (cf le 16/11/2022), une expérience tout à fait différente mais qui débute de la même façon car, cette fois encore, c'est grâce aux notifications/suggestions de Pinterest (qui sont pratiques et ciblées par rapport à mes recherches et offrent donc un gain de temps qui, pour moi, est un luxe... même si ce réseau parait "obsolète" pour certains que je laisse se perdre dans le chronophage Instagram pour ne citer que lui... sans pour autant être "anti" :-)). Butternut et chocolat, voilà une association nouvelle pour moi... j'ai vu de ci de là, des marbrés.... Ce qui m'a intéressée ici, c'est le troisième protagoniste : l'amande. Cette recette est extraite du site : lalignegourmande.fr, site généraliste .... Recette que j'ai pu suivre à la lettre (même pas eu besoin de désucrer LOL), d'autant plus qu'il donne à côté de plusieurs ingrédients, des versions différentes, ce qui ouvre le champ de tous les possibles et chacun peut y trouver sa propre interprétation :-). Je n'ai donc finalement eu besoin que de l'adapter "sans gluten". Seule la finition est un peu différente. J'ai, en effet, recouvert le cake d'un glaçage rocher noir plutôt que de parsemer le dessus d'amandes effilées et le recouvrir d'un peu de glaçage. A la dégustation, comme attendu, une texture moelleuse avec une humidité juste ce qu'il faut (comme pour tout cake à base de courges ou encore de carottes par exemple) qui donne une mâche agréable permettant de percevoir les saveurs en présence. Chaque bouchée apporte un "ressenti gustatif" différent : à la fois une douceur avec une tonalité un peu "brute" due au sucre de canne complet et parfois, en fin de bouche, une note de "marzipan" (pâte d'amande allemande) qui contraste avec le chocolat noir. Etonnament, nous n'avons pas ressenti la noix de muscade en tant que telle. Probablement sert-elle ici, en tant qu'"assaisonnement" pour souligner les autres saveurs. Tout cela donne de la personnalité à ce cake qui a été fortement apprécié. Voilà pourquoi, il trouve tout naturellement sa place sur mon blog. J'ai, bien sûre, comme toujours (= petite piqure de rappel ;-)), réécrit la recette à ma façon... Réalisable par la plupart d'entre vous... Vous savez ce qu'il vous reste à faire... Très bon week-end... Et surtout, n'oubliez pas de garder le sourire :-) :-) :-) 

Pour un cake de 20 x 8 x 8 cm

Préparation : 30 minutes   Cuisson : 55 à 60 minutes à 160°C (th5-6)   Réfrigération : 1 nuit (purée de butternut) + 1 nuit (cake cuit)   Conservation : 5 jours bien enveloppé dans du film alimentaire au réfrigérateur.

N.B. 1 : Tous les ingrédients doivent être à température ambiante.

N.B. 2 : Pour ceux qui souhaitent le réaliser AVEC GLUTEN, il suffit de remplacer dans la masse sèche : l'ensemble 120 g de farine de maïs + 60 g de maïzena par 180 g de farine T80. Le restant des ingrédients est IDENTIQUE :-)   Et si vous souhaitez plus de renseignements, cf le site : lalignegourmande.fr

Déroulement (tel que je l'ai réalisé moi-même) : J-2 : Préparation + réfrigération une nuit de la purée de butternut.   J-1 : Graissage du moule + réfrigération. Préparation de l'appareil à cake + cuisson + réfrigération 1 nuit du cake cuit.   Jour J : Préparation du glaçage rocher au chocolat noir. Glaçage. Dégustation :-) 

Pour la purée de butternut : - 400 g de butternut pesée épluchée et évidée pour obtenir 225 g de purée - 

Pour le graissage du moule : - 30 g de margarine mélangée à 6 g de farine de maïs ou autre farine - 

Pour l'appareil à cake : - 150 g (=3) d'oeufs - 70 g de sucre de canne complet - 80 g d'huile de pépin de raisin - 225 g de purée de butternut préparée ci-dessus - 120 g de farine de maïs + 90 g de poudre d'amandes + 60 g de maïzena + 5 g de levure chimique (type Valpiform ou La Pâtelière bio) + 1 g de noix de muscade en poudre tamisées ensemble = masse sèche - 70 g de pépites de chocolat noir (= 70 g de chocolat à 65% de cacao concassé en morceaux de 3-4 mm) - 

Pour le glaçage rocher au chocolat noir d'après Christophe Michalak : - 200 g de chocolat noir (à 65% de cacao pour moi) - 15 g de beurre de cacao = mycryo - 40 g d'huile de pépins de raisin - 30 g d'amandes hachées - 

Préparation de la purée de butternut + réfrigération 1 nuit : Détaillez les 400 g de butternut en morceaux de 2 cm. Mettez dans un récipient en verre. Ajoutez 2 CS d'eau. Couvrez et faites cuire au micro-ondes P900 une dizaine de minutes (la pointe du couteau doit facilement pénétrer dans la chair) en remuant de temps en temps. Laissez tiédir 5 minutes avant de verser dans une passoire. Laissez s'égoutter. Soit comme moi, vous écrasez les morceaux avec un presse-purée (où, à défaut, une fourchette) pour les réduire en purée pas trop fine. Soit vous mixez. Laissez complètement refroidir. Soit vous l'utilisez de suite, soit comme moi, vous la mettez une nuit au réfrigérateur : cela permet de l'assécher un peu. Dans ce cas, sortez-la au moins 30 minutes avant, afin qu'elle soit à température ambiante au moment de l'utiliser. A vous de voir...

Graissage du moule + réfrigération : A l'aide d'un pinceau, graissez du mélange margarine/farine le fond et les bords intérieurs :-) du moule à cake. Perso, je chemise également le fond de papier cuisson qui facilitera le démoulage. Réservez au réfrigérateur le temps de la

Préparation de l'appareil à cake + cuisson + réfrigération 1 nuit du cake cuit : Préchauffez le four à 160°C (th5-6). Au batteur muni du fouet, blanchissez les oeufs avec le sucre. Puis, tout en continuant au batteur, versez en filet l'huile afin d'obtenir une masse bien émulsionnée (un peu comme pour une mayonnaise). Arrêtez le batteur. Incorporez dans l'ordre, en mélangeant à chaque fois, à l'aide d'un fouet ou d'une spatule, la purée de butternut puis, en 2 fois, la masse sèche. Enfin, terminez par les pépites de chocolat. Versez dans le moule. Enfournez et faites cuire durant 55 à 60 minutes à 160°C. A la sortie du four, posez le moule sur une grille et laissez complètement refroidir avant de le démouler. Enveloppez-le dans du film alimentaire et mettez une nuit au réfrigérateur : cela permettra aux arômes de se développer :-) 

Préparation du glaçage rocher au chocolat noir d'après Christophe Michalak : Faites fondre le chocolat cassé en morceaux au micro-ondes P450/500, 2 x 1 minute puis par tranches de 30, 20, 10 et 5 secondes en remuant bien à chaque arrêt et en ajoutant au fur et à mesure le beurre de cacao jusqu'à ce que le tout soit bien lisse. Ajoutez l'huile. Mélangez bien à l'aide d'un fouet. Enfin terminez par les amandes hachées. Lorsque le glaçage est à 30°C, vous pouvez passer à la suite : 

Glaçage/dégustation : Posez le cake sur une grille sous laquelle vous aurez déposé un plat de récupération. A l'aide d'une louche, recouvrez le cake de glaçage. Laissez s'égoutter puis raclez avec la lame d'un couteau, les gouttelettes qui se sont formées dessous. Transférez sur un plat à service. Mettez au réfrigérateur quelques minutes afin que le glaçage durcisse. Sortez le cake 30 minutes avant de servir afin qu'il soit à température ambiante. C'est prêt ! Il ne vous reste plus qu'à déguster sans modération mais toujours avec délectation, ce cake à la fois "réconfortant" et avec une personnalité bien présente :-) :-) :-) 

Cake butternut, amande et chocolat, sans gluten et sans lactose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour Mathilde,<br /> J'apprécie également beaucoup nos échanges, très enrichissants :)<br /> Décidément, les problèmes de santé nous mènent la vie dure... Privée de dessert, quel enfer ! Il me faut ma dose de chocolat chaque jour ! xD Mais cela nous a permis de développer notre curiosité et notre créativité pour nous y adapter, c'est ça la résilience ! Si je n'y avais pas été obligée, je serais peut-être restée à l'alimentation basique, voire ultra-transformée, et aux desserts achetés tout faits xD Mais je n'aurais jamais eu le plaisir gustatif que j'ai aujourd'hui et je n'aurais pas assouvi ma passion pour la pâtisserie.<br /> Contrairement à vous, je n'avais jamais acheté le Fou de Pâtisserie avant, c'est le 1er. J'essaye de ne plus acheter ni magazines, ni livres de cuisine ; j'en ai déjà énormément et je suis loin d'avoir fait toutes les recettes qui me tentent. Et je trouve de plus en plus mes coups de cœur sur des blogs, comme le vôtre ! ;)<br /> Je n'aime pas la pâte à choux et les desserts à base de crème, mais les viennoiseries me manquent. Impossibles à faire maison sans ingrédients raffinés, que je dois limiter (presque exclure).<br /> Belle après-midi et bonnes gourmandises !
Répondre
M
Rebonjour Miya9693<br /> Nous avons encore un point commun : le chocolat LOL... impossible de m'en passer... et fort heureusement, lui, ne m'a jamais fait de mal... Je trouve également, grâce à Pinterest qui m'envoie des notifications ciblés, des recettes sur des blogs, souvent avec gluten... et je préfère... Comme vous, si je n'avais pas eu cette maladie, je ne me serais jamais mise à la pâtisserie :-) Où j'ai découvert des saveurs que je n'aurais jamais connu.. Contrairement à la cuisine (là encore, j'ai commencé lors du confinement, et maintenant uniquement le week-end) où j'ai la chance d'avoir pu aiguisé mon palais à de multiples saveurs depuis mon plus jeune âge... et cette curiosité s'estinstallée de la même façon en pâtisserie... Et comme vous, les viennoiseries me manquent : ce sont les rares produits (faits par des artisans boulangers bien sûr) que je pouvais déguster :-) Et en réaliser sans gluten, je m'y suis essayée au début, mais j'ai très rapidement arrêté car soit la texture soit le goût était juste horrible LOL... Très belle semaine :-)
M
Bonsoir Mathilde, <br /> J'adore ce que vous faites et je n'avais pas du tout l'intention de "corriger" votre recette, seulement de vous décrire une recette que je réalisais avant de découvrir celle-ci.<br /> Je choisis généralement le beurre pour une question de goût (pas facile d'acheter une bonne huile qui n'est pas hors de prix près de chez moi, à part l'huile d'olive que je n'aime pas trop en pâtisserie).<br /> L'ajout de dés de pommes vient seulement de mon amour pour ce fruit (j'en mange au moins 2/jour), par pour faire un "gâteau compote".<br /> Je souffre moi-même de très nombreux problèmes de santé, qui m'obligent à adapter mon alimentation, et la douleur est mon quotidien. La cuisine, et plus encore la pâtisserie, est un de mes seuls plaisirs, que je ne gâcherais donc pas pour un résultat "healthy" qui n'est pas dicté par ma situation médicale.<br /> J'ai hâte de découvrir vos bûches de cette année. Pour ma part, je vais essayer de faire l'Absolument Cadeau de Nicolas Cloiseau, sur laquelle j'ai flashé dans le Fou de pâtisserie ! 😋<br /> A bientôt ! Belle soirée et merci pour vos partages !
Répondre
M
Bonjour Miya9693<br /> Tout d'abord une petite mise au point : je n'avais pas du tout pris vos remarques pour une "correction" de ma recette :-) ... Mais tout simplement pour un partage de votre part, d'une autre façon de procéder :-) J'apprécie que de temps en temps, certains d'entre vous me fassent part de leur point de vue... C'est cela, l'échange.... Quant au beuure, comme vous, j'adore... lorsque dans une recette il est utiliser sous forme de beurre pommade... Par contre, sous forme "fondu", je trouve qu'il n'est pas compatible avec le "sans gluten" d'où l'utilisation de l'huile... Tout comme le beurre noisette qu'il faut déjà maitriser (et quand on manque de temps, comme moi, pas toujours évident à réussir) donc j'ai trouvé la parade = l'huile de noisettes... Et je suis tout à fait d'accord avec vous : quand on a des problèmes de santé, il est important que gustativement, on ait du PLAISIR = pour moi, le maitre mot :-) d'autant plus quand on ne souffre ni d'hypercholestérolémie, et qu'on a une glycémie et triglycémie parfaites :-) ... Si je désucre, c'est par goût car à la base, je suis plutôt salée :-) "Privée" de desserts jusqu'à ce qu'on me diagnostique la maladie coeliaque (à part quelues tartes aux fruits) car petite, j'avais des douleurs abdominales intolérables (aujourd'hui encore, pas prête à réaliser tout ce qui est à base de pâte à chou tels Paris-Brest, St Honoré et j'en passe, tout simplement à cause d'un éclair qui m'avait rendu malade comme jamais LOL.. Une espèce de "phobie" dont je n'arrive pour le moment, à ne pas me défaire... mais comme on dit : ce qu'on ne connait pas, ne manque pas... J'ignorerais probablement jusqu'à la fin de ma vie, ce qu'est le fameux Paris-Brest et autres... Concernant Fou de Pâtisserie, que j'achetais depuis les premiers numéros, je ne l'achète plus depuis 6 mois... je trouve beaucoup de recettes intéressantes ailleurs :-) Toujours heureuse d'échanger avec vous... Très belle semaine... A bientôt :-)
M
Bonjour, <br /> Je fais de temps en temps recette très semblable, depuis quelques années, avec moins de farine et de la poudre de noisettes à la place de la maïzena. La principale différence est que je n'ajoute que 15g de beurre fondu, le potimarron suffit à apporter le moelleux-fondant légèrement humide de ce très bon gâteau. L'ajout d'une pomme en dés renforcera encore l'humidité. Dans tous les cas, attention à ne pas trop cuire le gâteau, sinon il serait plus vite sec.<br /> L'idée de le couvrir de glaçage rocher me plaît bien, il faudra que j'essaye la prochaine fois ! 😉😋<br /> A bientôt !
Répondre
M
Bonjour Miya9693<br /> Merci pour vos conseils. Le cake ici, a une belle humidité (je déteste les cakes qui sont secs ou ont une texture désagréables en bouche) ... Je n'utilise jamais de beurre fondu lui préférant l'huile... C'est perso... Et s'il y a une chose à laquelle je fais attention, c'est bien la cuisson ! Douce (140 à 160°C ... jamais plus)... Par contre, tout ce qui est ajout de pommes ou compote, perso, je laisse cela aux autres... Je fais de la pâtisserie uniquement parce que j'ai la maladie coeliaque et faire de nouvelles découvertes de saveurs... Je pense qu'en 9 ans d'observations quasi scientifiques et d'expériences pâtissières presque toutes le semaines, j'ai réussi, et là, je parle pour moi, à réaliser ce qui me plait autant en terme de textures qu'en terme de saveurs... Et finalement, chacun a raison s'il y trouve son compte.. Et si ce que je fais plait, tant mieux... Merci de partager vos expériences... Parfois, j'en tiens compte, parfois non LOL... Toujours un plaisir de vous lire :-) A bientôt :-)