Bûche citron bergamote et chocolat au lait d'après caramelbeurresucre (David) : shortbread pressé au gianduja, biscuit moelleux amande imbibé au sirop de bergamote, compotée mangue bergamote, crémeux bergamote, mousse chocolat au lait

Publié le par Mathilde H.-D.

Lorsque David a publié cette recette le 12 mai 2021, j'ai tout de suite su qu'à un moment ou un autre, elle ferait partie de mes réalisations... d'autant plus que la simple évocation de cet agrume me ramène à mon enfance et ses célèbres bonbons de Nancy qui s'en est fait une spécialité depuis la fin du XIX° siècle... ou encore, une fois adulte, au thé Earl Grey... Mais de quoi s'agit-il ? D'origine historique et géographique incertaine, des botanistes ont estimé que la bergamote était un croisement entre une orange amère et un citron là où d'autres pensent qu'il serait l'hybride d'un citronnier. Sa présence a été certifiée sur les Iles Canaries et sur le pourtour méditerranéen dès la seconde moitié du XVIII° siècle, notamment en Italie, au Maroc ou en Turquie où elle était surnommée "poire du seigneur". Aujourd'hui, elle est presque exclusivement produite en Calabre (Italie). Récoltée de fin novembre à février, la bergamote fraiche apparait parfois sur les étals des primeurs souvent bio (biocoop par exemple). Suivant la partie qu'on utilise, les goûts et parfums sont différents. La chair est peu juteuse et dévoile une saveur qui combine amertume et acidité prononcée et remplace facilement le citron en pâtisserie (si on fait abstraction du prix ! LOL). Le zeste dont est extraite l'essence naturelle ou encore sous forme séchée et réduite en poudre ou utilisé tel quel, possède à l'odorat, un parfum "envoutant" que les amateurs de thé Earl Grey reconnaissent facilement. C'est à la fois fruité, acidulé, intense, avec des notes fleuries. (Sources : Fou de Pâtisserie n° 14 nov/déc. 2015). Revenons à notre bûche dont David explique : <<Inspirée d'une recette de Vincent Guerlais (pâtissier et chocolatier nantais reconnu internationalement), conçue pour la fête des pères et intitulé "Panama Gourmand", l'entremets de V. Guerlais prend normalement la forme d'un chapeau (...) Comme les fêtes de fin d'année arrivent à grands pas, j'ai voulu réinventer la recette du chef sous forme de bûche (...) En terme de goût, cette bûche me fait beaucoup penser à mon dessert signature, l'entremets yuzu noisettes>>. Et nous ? Autant ne pas ménager le suspense... Enorme coup de coeur unanime = ce qui est une surprise étant donné le gout jugé souvent "spécial" de la bergamote et donc pas forcément facile à faire apprécier... j'ajoute que nous n'étions que des adultes = 5). En terme de texture, l'équilibre structurel est maitrisé : croustillant du shortbread pressé, moelleux du biscuit, fondant de la compotée, onctuosité du crémeux, légèreté aérienne de la mousse chocolat. En terme de gout, vous en prenez pleins les papilles avec un contraste détonnant ! La compotée de mangue bergamote (N.B. : la mangue sert ici à donner de la texture/tenue et non pour avoir le gout) qui explose en bouche : les papilles s'agitent au maximum, se trouvant à l'apogée de ce qui a été décrit ci-dessus : à la fois fruitée, acidulée, intense. On descend d'une marche avec le crémeux bergamote, dont la saveur est toujours bien présente mais moins intensément acidulée, arrondi ici par le gras des jaunes d'oeufs et de la crème et son côté "lacté". On descend encore en puissance avec le biscuit moelleux (j'ai repris une recette devenue habituelle, d'Aya) dont la mâche permet de ressentir les saveurs en présence, notamment la petite touche de bergamote dont est imbibé, sous forme de sirop, ledit moelleux. Puis on arrive à un univers plus "régressif" : le shortbread pressé gianduja, gourmand à souhait avec ça et là, des touches d'agrume. Mais le grand écart réside dans la mousse au chocolat au lait, dont la bonne idée a été de l'agrémenter de chocolat noir, ce qui permet à la fois de le désucrer mais surtout de lui donner plus de profondeur tout en gardant son ADN de chocolat au lait. Mousse qui a particulièrement été plébiscitée LOL. Quant au glaçage, j'ai pour ma part, préféré rester dans la continuité de la mousse plutôt que d'utiliser du cacao. Enfin, pour la décoration (pardon David ! J'espère que tu ne seras pas déçu par ma version :-), l'original (cf son site :  caramelbeurresucre.blogspot.com : un peu longue à réaliser même si pour ma part, de par mon métier, je n'aurais normalement eu aucun problème à faire tenir la structure LOL. En conclusion, comme pour "Le Manguier" (cf le 19/1/2022), une maitrise absolue du sujet avec cette bûche à la personnalité bien affirmée : vous en prendrez pleins les papilles - l'agitation est à son comble ;-) LOL. Et second coup de coeur donc, pour une recette de David. Réalisable par ceux qui maitrisent les bases de la pâtisserie... Vous savez ce qu'il vous reste à faire.... Très belle semaine... Et surtout, n'oubliez pas de garder le sourire :-) :-) :-) 

Pour un bûche de 19,5 x 8 x 9 cm de haut...

Préparation : 1h30 à 2h00 si vous réalisez le shortbread et le gianduja "maison"   Cuisson : 20 minutes à 160°C (shortbread + torréfaction des noisettes servant au gianduja) + 30 minutes à 180°C (biscuit moelleux amande)   Réfrigération : 2h00 (pâte à shortbread) + 2h00 à 1 nuit (shortbread pressé gianduja) + 30 minutes à 1 nuit (biscuit moelleux amande) + 1 nuit (déco en chocolat + le glaçage miroir chocolat)   Congélation : 2h00 (crémeux bergamote) + 2h00 à 1 nuit (insert crémeux bergamote/compotée mangue bergamote) + 1 nuit = 12h00 (bûche)   Décongélation : 5h00 minimum au réfrigérateur.

N.B. 1 : Tous les ingrédients doivent être à température ambiante (sauf indication contraire) et il est conseillé de sortir le beurre et les oeufs servant au shortbread et au biscuit 2h00 avant du réfrigérateur, afin qu'il est le temps de bien ramollir pour l'un et être bien tempérés pour les autres.

N.B. 2 : La recette est IDENTIQUE AVEC OU SANS GLUTEN, David utilisant dans sa version "AVEC", des shortbreads du commerce. Vous trouverez sa version sur son blog :  caramelbeurresucre.blogspot.com 

N.B. 3 : Vous pouvez remplacer la bergamote par le citron, dixit David. Dernière minute : vous trouverez en ce moment, des bergamotes fraiches sur le site : bienmanger.com 

Déroulement (tel que perso, je l'ai réalisé) : J-3 : Fabrication du moule.   J-2 : Préparation du crémeux bergamote + congélation 2h00. Préparation + réfrigération 2h00 de la pâte à shortbread. Préparation de la compotée de mangue bergamote. Montage de l'insert crémeux bergamote/compotée de mangue bergamote + congélation 1 nuit. Cuisson du shortbread + torréfaction des noisettes servant au gianduja. Préparation du gianduja noisette lait. Préparation du shortbread pressé au gianduja + réfrigération 1 nuit. Préparation + cuisson + réfrigération 1 nuit du biscuit moelleux.   J-1 : Préparation du sirop bergamote. Imbibage du biscuit + préparation du socle shortbread pressé. Préparation de la mousse au chocolat au lait. Montage de la bûche + congélation 12h00 (= 1 nuit). Préparation de la déco chocolat + le glaçage miroir chocolat au lait et noir + réfrigération 1 nuit.   Jour J : Glaçage. Décongélation. Décoration. Dégustation :-) :-) :-)  

Pour le crémeux bergamote : - 145 g de crème liquide à 30% de M.G. - 50 g de jus de bergamote (calabrais bio 250 ml chez Amazon) ou purée - 50 g (= 3 petits) de jaunes d'oeufs - 15 g de sucre - 28 g de chocolat blanc haché - 2 g (=1) de feuilles de gélatine - 

Pour la pâte à shortbread (facultatif si vous trouvez des shortbreads sans gluten dans le commerce) : - 70 g de beurre mou à 82% de M.G. - 80 g de farine de maïs + 40 g de maïzena tamisées ensemble = masse sèche  - 40 g de sucre - 

Pour la compotée de mangue bergamote (version David) : - 60 g de purée de mangue - 125 g de jus ou purée de bergamote - 38 g de sucre - 4,3 g de pectine NH - 

Pour la compotée de mangue bergamote (version Mathilde) : - 60 g de purée de mangue (ou comme moi, chair de mangue fraiche bien mûre, mixée en purée) 125 g de jus de bergamote (calabrais bio 250 ml chez Amazon) ou purée - 35 g de sirop d'agave - 4 g (=2) de feuilles de gélatine - 

Pour le gianduja noisette lait (facultatif : vous pouvez utiliser celui du commerce) : - 40 g de noisettes préalablement torréfiées (cf cuisson du shortbread) - 40 g de sucre glace - 40 g de chocolat au lait haché - 

Pour le shortbread pressé au gianduja : - 160 g de shortbread du commerce ou préparés ci-dessus - 75 g de gianduja noisette lait du commerce ou préparé ci-dessus - le zeste d'une bergamote ou d'un citron vert non traité(e)s - 

Pour le biscuit moelleux amande (sur une base d'Aya) : - 40 g (=2) de jaunes d'oeufs - 12 g de maïzena - 20 g de sirop d'agave (ou, à défaut, du miel d'acacia) - 135 g de poudre d'amande - 60 g (=2) de blancs d'oeufs - 25 g (= 15 g pour moi) de sucre - 

Pour le sirop bergamote : - 40 g d'eau + 15 g de sucre - 1 CS de jus de bergamote (calabrais bio 250 ml chez Amazon) - 

Pour la mousse chocolat au lait : - 55 g de crème liquide à 30% de M.G. (1) - 55 g de lait entier - 20 g (=1) de jaune d'oeuf - 10 g de sucre en poudre - 1 g (= 1/2) de feuille de gélatine - 140 g de chocolat au lait à 40% de cacao - 50 g de chocolat noir à 64% de cacao (65% pour moi) - 200 g de crème liquide à 30% de M.G. (2) très froide - 

Pour les décorations chocolat au lait/chocolat noir (version Mathilde) : Perso, j'ai réalisé un mélange de 80% de chocolat au lait à 40% de cacao + 20% de chocolat noir à 65% de cacao = environ 150 g - QS de poudre d'or + QS de poudre d'or orient - A vous de voir... 

Pour le glaçage chocolat au lait et chocolat noir (version Mathilde) sur une base de Philippe Rigollot : - 6 g (=3) de feuille de gélatine - 52 g d'eau + 112 g de sucre + 75 g de glucose - 115 g de crème liquide à 30% de M.G. - 100 g de chocolat au lait à 40% de cacao + 35 g de chocolat noir à 65% de cacao - QS de poudre d'or ou or orient - 

Fabrication du moule (pour ceux qui le souhaitent) : Je me suis basée sur un tutoriel de Christophe Felder, dans son livre "chocolat" ... et j'avoue utiliser ce système, tous les ans ... Que j'ai amélioré... ;-). Découpez un rectangle de 19,5 x 21 cm dans du plastique semi-rigide (couverture d'une pochette plastique neuve par exemple, soigneusement lavée :-) ou dans du carton alimentaire doublé à défaut, que vous fixez avec du scotch dans un moule à cake de 20 x 8 x 8 cm, afin de créer une gouttière. Découpez dans du rhodoïd (ou, à défaut du film alimentaire qu'il faudra bien lisser), un rectangle de même dimension dont vous chemiserez l'intérieur de ladite gouttière : cela facilitera le démoulage. Si, sur le moment, vous avez l'impression que cela ne tient pas, fixez avec des pinces à linge comme C. Felder. Enfin, découpez 2 embouts dans le même plastique semi-rigide ou du rhodoïd que vous placez à chaque bout de la gouttière. A réaliser 24h00 avant le début des préparations... 

Préparation du crémeux bergamote + congélation 2h00 : Mettez à ramollir les feuilles de gélatine dans un bol rempli d'eau froide durant 20 minutes. D'une part, dans un saladier, fouettez les jaunes d'oeufs avec le sucre. D'autre part, portez à frémissement la crème. Retirez du feu. Ajoutez le jus ou purée de bergamote. Mélangez. Versez sur les jaunes d'oeufs tout en remuant vivement à l'aide d'un fouet. Reversez le tout dans la casserole et faites chauffer jusqu'à 83°C sans cesser de remuer. Retirez du feu la crème anglaise obtenue et versez dans un saladier. De suite, dans un saladier, faites fondre le chocolat blanc haché au micro-ondes P450/500, 40 secondes puis tranches de 20, 10 et 5 secondes, en remuant bien à chaque arrêt jusqu'à ce qu'il soit lisse. De suite, ajoutez les feuilles de gélatine préalablement essorées à la crème anglaise. Mélangez. Puis versez la préparation en 2 fois, sur le chocolat blanc fondu en mélangeant bien à chaque fois, à l'aide d'un fouet. Laissez tiédir jusqu'entre 25 et 30°C maximum. Une fois la température atteinte, versez toute la quantité de crémeux bergamote dans la gouttière. Lissez. Mettez à refroidir complètement au réfrigérateur avant de mettre au congélateur environ 2h00 (= le crémeux doit être congeler avant de couler la couche suivante). Pendant ce temps : 

Préparation + réfrigération 2h00 de la pâte à shortbread (= pour ceux qui n'utilisent pas de biscuits shortbread du commerce) : N.B. : Vous pouvez également préparer la pâte dans la cuve du robot muni de la feuille mais en évitant de trop la travailler ou comme moi : Dans un saladier, travaillez le beurre mou avec le dos d'une cuillère jusqu'à obtenir la consistance molle et grasse d'une pommade. Ajoutez le sucre et mélangez, toujours à la cuillère jusqu'à obtenir une masse bien crémeuse. Puis intégrez en 2 fois, la masse sèche en mélangeant à chaque fois, toujours avec le même ustensile et en terminant en pétrissant à la main juste ce qu'il faut pour obtenir une pâte homogène. (N.B. : Il est normal qu'à ce stade, la pâte soit collante. Ne surtout pas rajouter de farine). Versez la pâte sur du film alimentaire et aidez-vous de celui-ci pour former un rectangle de 1 à 1,5 cm d'épaisseur environ, que vous enveloppez dudit film alimentaire. Mettez au réfrigérateur 2h00. 

Préparation de la compotée de mangue bergamote (version David) : (Je recopie à peu près le texte) : A l'aide d'un blender, mixez la pulpe d'une mangue (si purée faite maison). Prélevez en 60 g que vous mettez dans une casserole avec 125 g de purée (ou de jus) de bergamote. Faites chauffer la préparation. En parallèle, mélangez le sucre avec la pectine. Lorsque le mélange précédent commence à fumer, incorporez les poudres en mélangeant à la maryse et portez à ébullition. Maintenir l'ébullition pendant 2 minutes tout en poursuivant le mélange. Réservez à température ambiante jusqu'à début de gélification avant la suite... 

Préparation de la compotée de mangue bergamote (version Mathilde) : Mettez à ramollir les feuilles de gélatine dans un bol rempli d'eau froide durant 20 minutes. Au bout des 20 minutes, faites chauffer le jus de bergamote + la purée de mangue + le sirop d'agave ou miel jusqu'à 70°C environ, en remuant de temps en temps afin que le sirop ou miel se fond bien dans la masse. Retirez du feu, versez dans un saladier, ajoutez les feuilles de gélatine préalablement essorées. Mélangez bien. Laissez tiédir jusqu'à 25°C environ puis mettez quelques minutes au réfrigérateur jusqu'à ce qu'elle commence (mais sans figer) à "gélifier". A ce moment là, vous pouvez passer à la suite... 

Montage de l'insert crémeux bergamote/compotée de mangue bergamote + congélation 2h00 ou une nuit : Lorsque le crémeux est congelé et la compotée à bonne "texture", versez toute la quantité de ladite compotée sur le crémeux. Lissez et mettez au congélateur 2h00 ou comme moi, une nuit. 

Cuisson du shortbread + torréfaction des noisettes du gianduja : Préchauffez le four à 160°C (th5-6). Abaissez la pâte entre 2 feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 5 à 7 mm environ. Ôtez la feuille du dessus et transférez la feuille du dessous avec la pâte sur une plaque. Perso, j'ai ajouté, comme il y avait de la place sur la plaque (économie d'énergie oblige ;-)), les 40 g (minimum... vous pouvez en faire plus pour des recettes à venir) de noisettes entières (avec peau pour moi), à faire torréfier et qui serviront au gianduja. Enfournez et faites cuire/torréfier durant 20 minutes. A la sortie du four, posez la plaque sur une grille et laissez le tout complètement refroidir. 

Préparation du gianduja noisette lait (pour ceux qui souhaitent le réaliser "maison") : Une fois les noisettes préalablement torréfiées ci-dessus, frottez-les entre vos doigts ou paumes des mains afin d'ôter la peau. Mettez-les dans le bol du robot coupe ou hachoir puissance minimale 450 watt, ajoutez le sucre glace et mixez d'abord pour réduire en poudre puis en plusieurs étapes (arrêtez quelques minutes à chaque étape afin de laisser reposer le moteur qui risque la surchauffe sinon) pour arriver à une pâte. Versez celle-ci dans un saladier. De suite, faites fondre le chocolat haché, au micro-ondes P450/500, 45 secondes puis par tranches de 20, 15, 10 et 5 secondes en remuant bien à chaque arrêt jusqu'à ce qu'il soit lisse. Versez sur la préparation précédente. Mélangez bien. Prélevez 75 g pour la 

Préparation du shortbread pressé au gianduja + réfrigération 2h00 ou 1 nuit : Posez un cadre de 10 x 20 cm sur une plaque recouverte de papier cuisson. Chemisez les bords intérieurs :-) de bandes plastique type rhodoïd. Prélevez 160 g de biscuits shortbread. Mettez dans un saladier et réduisez-les plus ou moins en poudre grossière avec le dos d'une cuillère. Ajoutez 75 g de gianduja du commerce préalablement légèrement chauffé ou le gianduja préparé ci-dessus + le zeste de bergamote ou citron vert. Mélangez bien. Versez toute la quantité dans le cadre et pressez avec le dos d'une cuillère afin de bien agglomérer l'ensemble et avoir un dessus lisse. On doit obtenir une épaisseur de 8 mm environ. Mettez au réfrigérateur 2h00 ou comme moi, une nuit. 

Préparation + cuisson + réfrigération 30 minutes à 1 nuit du biscuit moelleux amande : Préchauffez le four à 180°C (th6). D'une part, au batteur muni du fouet, commencez à monter les blancs d'oeufs  tempérés. Lorsqu'ils deviennent bien mousseux, versez petit à petit le sucre tout en continuant au batteur afin de les serrer jusqu'à obtenir un bec d'oiseau. D'autre part, toujours au batteur muni du fouet, montez les jaunes d'oeufs avec le sirop d'agave ou miel + la maïzena jusqu'à blanchiment. Incorporez aux jaunes blanchis, la moitié de la poudre d'amande en mélangeant au fouet ou spatule/maryse. Puis intégrez la moitié des blancs montés. Mélangez. Puis le restant de poudre d'amande. Mélangez. Enfin, incorporez délicatement, à la spatule/maryse, le restant des blancs montés en mélangeant en partant du centre et en élargissant le mouvement vers le bord tout en soulevant la masse. (N.B. : Ne vous inquiétez pas si la pâte semble un peu "dense"). De suite, versez la pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson, sur une surface de 8 x 20 cm minimum et de façon à avoir une épaisseur de 8 mm environ. Lissez le dessus. Enfournez et faites cuire 30 minutes à 180°C. A la sortie du four, posez la plaque sur une grille et laissez complètement refroidir. Couvrez de film alimentaire puis mettez au réfrigérateur 30 minutes ou comme moi, une nuit. 

Préparation du sirop à la bergamote : Mettez l'eau + le sucre dans un ramequin. Portez à ébullition, au micro-ondes pour moi, étant donné es quantités, en remuant de temps en temps afin que le sucre se dissout correctement. Retirez du micro-ondes et ajoutez le jus de bergamote. De suite : 

Imbibage du biscuit + préparation du socle shortbread pressé au gianduja : Détaillez dans le biscuit moelleux, un rectangle de 6 x 19,5 cm. Imbibez-le de sirop de bergamote. Couvrez et réservez au réfrigérateur. Démoulez le shortbread pressé. Détaillez un rectangle de 6 x 19,5 cm (les restes, à déguster avec un café ou chocolat chaud ou à utiliser pour la décoration :-)). Réservez le biscuit + le shortbread au réfrigérateur pendant la 

Préparation de la mousse au chocolat au lait : Si ce n'est déjà fait, versez 200 g de crème liquide (2) dans un saladier ou cuve du robot et mettez le tout au réfrigérateur au moins 30 minutes : plus ils seront froids, mieux la crème montera. Mettez à ramollir la 1/2 feuille de gélatine dans un bol rempli d'eau froide durant 20 minutes. Fouettez le jaune d'oeuf avec le sucre. Dans une casserole, portez à léger frémissement le lait + la crème liquide (1). Retirez du feu et versez sur le mélange jaune/sucre tout en fouettant vivement. Reversez le tout dans la casserole et cuisez jusqu'à 83°C sans cesser de remuer. Versez la crème anglaise obtenue dans un saladier. Ajoutez la 1/2 feuille de gélatine préalablement essorée. Mélangez bien. De suite, faites fondre les 2 chocolats au micro-ondes P450/500, 2 x 1 minute puis par tranches de 30, 20, 10 et 5 secondes en remuant à chaque arrêt jusqu'à ce qu'ils soient lisses. Versez dessus, la crème anglaise chaude. Mélangez bien au fouet. Laissez tiédir jusqu'à 35°C avant de commencer à monter, au batteur muni du fouet, la crème liquide très froide (2) en une crème montée assez ferme (bec d'oiseau). Intégrez 1/3 de cette crème montée à la préparation précédente et mélangez au fouet afin de détendre la masse. Puis incorporez délicatement, en 2 fois, la crème montée restante, en mélangeant à chaque fois, en partant du centre et en élargissant le mouvement vers le bord tout en soulevant la masse. De suite : 

Montage de la bûche + congélation 12h00 = 1 nuit : Démoulez l'insert congelé crémeux/compotée en tirant simplement de chaque côté, le rectangle de rhodoïd (ou film alimentaire). Nettoyez ce dernier (ou changez de film alimentaire LOL) et remettez dans le moule. Coupez de chaque côté, dans le prolongement de la base du crémeux, les bords de la compotée qui dépassent pour que ce soit harmonieux. Versez dans le moule jusqu'à mi hauteur environ, la mousse chocolat. Faites-la remonter à l'aide d'une spatule, sur les côtés, afin d'éviter les bulles d'air. Il faut, au fond, une hauteur de 2 cm de mousse minimum. Placez de façon centrée, l'insert congelé, en appuyant très légèrement dessus. Recouvrez d'une couche de 1 cm environ, de mousse chocolat. Déposez dessus, de façon centrée, en appuyant légèrement, le biscuit imbibé. Recouvrez d'une fine couche (3 mm environ) de mousse en veillant à remplir l'espace entre le biscuit et les bords. Enfin, terminez par le pressé shortbread, en le plaçant de façon centrée et en appuyant très légèrement dessus. Lissez à hauteur du shortbread, la mousse. (N.B. : perso, j'ai utilisé la quasi totalité de mousse = il m'en restait 1 cc bombée). Mettez la bûche au congélateur au moins 12h00.

Préparation des décorations en chocolat + réfrigération 1 nuit : Comme depuis quelques années, je ne développe plus le sujet, par manque de temps et également parce qu'il existe de nombreux tutoriels ... Et la plupart d'entre vous le maitrise, à ce niveau de pâtisserie... Pour la déco en tant que telle, faites appel à votre imagination/créativité LOL. A réaliser, quoi qu'il en soit, la veille :-) 

Préparation du glaçage miroir chocolat au lait et noir (version Mathilde sur une base de Philippe Rigollot) : Mettez à ramollir les feuilles de gélatine dans un saladier rempli d'eau froide durant 20 minutes. Portez à frémissement la crème liquide. De suite, faites cuire à 103°C le sucre + l'eau + le glucose en remuant de temps en temps afin de bien faire fondre les sucres. Retirez du feu, ajoutez la crème liquide. Mélangez bien. Lorsque cette préparation est à 70/80°C, ajoutez les feuilles de gélatine préalablement essorées. Mélangez bien. De suite, faites fondre les chocolats cassés en morceaux au micro-ondes P450/500, 2 x 45 secondes puis par tranches de 20, 10 et 5 secondes en remuant à chaque arrêt jusqu'à ce qu'ils soient lisses. Versez dessus la préparation chaude précédente tout en remuant vivement au fouet. Ajoutez la poudre d'or. Mixez au mixeur plongeant en veillant à laisser la tête du mixeur au fond afin de créer le moins de bulles d'air possible. Laissez refroidir puis couvrez et mettez au réfrigérateur 1 nuit.

Glaçage de la bûche/décongélation : Chauffez le glaçage à 28/30°C. De suite, chauffez la lame d'un couteau dans de l'eau chaude. Essuyez :-) et passez-la entre le bord du moule à cake et le plastique sur tout le pourtour. Démoulez la bûche sur une grille sous laquelle vous aurez placé un plat de récupération. Glacez à l'aide d'une louche. Laissez s'égoutter puis raclez les gouttelettes qui se sont formées dessous avec la lame d'un couteau. A l'aide de 2 palettes coudées, transférez sur plat à service. Soit vous décorez de suite, soit comme moi, vous faites d'abord décongeler au réfrigérateur 5 à 6h00 environ. 

Décoration/dégustation : Une fois décongelée, sortez la bûche du réfrigérateur 20 à 30 minutes avant de servir. Décorez selon vos envies ou inspiration. C'est prêt ! Il ne vous reste plus qu'à déguster sans modération mais toujours avec délectation, cette bûche qui, sans aucun doute, mettra vos papilles en ébullition :-) :-) :-) 

 

Bûche citron bergamote et chocolat au lait d'après caramelbeurresucre (David) : shortbread pressé au gianduja, biscuit moelleux amande imbibé au sirop de bergamote, compotée mangue bergamote, crémeux bergamote, mousse chocolat au laitBûche citron bergamote et chocolat au lait d'après caramelbeurresucre (David) : shortbread pressé au gianduja, biscuit moelleux amande imbibé au sirop de bergamote, compotée mangue bergamote, crémeux bergamote, mousse chocolat au lait

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article