Sirop d'orgeat

Publié le par Mathilde H.-D.

<<Boire une gorgée de sirop d'orgeat sur une terrasse ombragée quand alentour, le soleil cogne sec, est l'instant de bonheur absolu. Ce serait un péché de s'en priver, comme on a coutume de dire de l'autre côté de la Méditerranée ... et plus précisément dans les épiceries tunisiennes où le sirop fleure bon l'amande, celle qui s'épanouit dans la région de Sfax ou de Bizerte, car ce sont bien les amandes douces et les amandes amères qui confèrent au sirop d'orgeat sa saveur et sa teinte opalescente>> Le plus drôle est, qu'à l'origine, ce sirop ne contenait pas l'ombre d'une amande. Effectivement, il s'agissait d'une décoction d'orge que l'on buvait très froide pour se rafraichir. Elle était si épaisse qu'elle a donné naissance à une expression argotique couramment utilisée au XIXème siècle, mais complètement tombée dans l'oubli de nos jours : <<C'est une vraie carafe d'orgeat>> en parlant d'une personne qui reste bouche bée (= rester en carafe), mais en accentuant le côté pesant de la situation. "Le Traité des Aliments" écrit en 1702 par Lémery fils nous apprend que les limonadiers trouvant que cette décoction d'orgeat aigrissait trop rapidement, lui substituèrent une pâte formée d'amandes pilées, de sucre, de graines de melon d'Italie et de zeste de citron broyés ensemble. Cette pâte pouvait se conserver une bonne année et se diluait dans de l'eau pour obtenir une sirop. Le nom initial est resté : <<Qu'importe l'appellation en somme, pourvu qu'on ait l'ivresse... de la gourmandise :-)>> (Sources : saveurs-magazine.fr). Quant à cette recette que j'avais déjà réalisée une première fois l'an dernier, à l'occasion du "Mirliton aux framboises à l'orgeat" de C. Felder (cf le 29/7/2020), elle est extraite du site : 1001 cocktails. Convaincue, je l'ai à nouveau préparé pour une recette de ... C. Felder LOL, "Gâteau OLGA" (cf le 25/8/2021). J'ai divisé par 5 les quantités, pour obtenir au final 75 cl de sirop... Nous ne sommes pas de grands consommateurs de sirops ... ni dans mon enfance en ce qui me concerne... Ce qui ne m'empêche pas, au moment d'en déguster, de ressentir un plaisir certain comme décrit plus haut... Là j'adhère à 100% sinon, je n'aurai pas pris la peine de vous transmettre cette recette... Réalisable par la plupart d'entre vous... Vous savez ce qu'il vous reste à faire... Très belle fin de vacances pour ceux qui ont cette chance... Profitez-en bien en sirotant pourquoi pas, ce gourmand et rafraichissant sirop qui jouera les prolongations une fois rentré :-) :-) :-) 

Pour 75 cl environ, de sirop d'orgeat.

Préparation : 20 minutes   Macération : 1 nuit (étape 1)

N.B. : Cette recette est IDENTIQUE AVEC ou SANS GLUTEN :-) :-) :-) 

Ingrédients étape 1 : - 60 g d'amandes entières brutes - 20 g de poudre d'amandes blanches - 400 g d'eau - 100 g de sucre - 

Ingrédients étape 2 : - la préparation filtrée de l'étape 1 - 400 g de sucre - 4 g d'eau de fleur d'oranger - 1 goutte d'extrait d'amande amère - 

Etape 1 (la veille) : Mettez dans une casserole, le sucre + l'eau + les amandes entières + la poudre d'amandes. Portez à ébullition en remuant de temps en temps afin que le sucre se dissout correctement. Au premier bouillon, retirez du feu. Couvrez et laissez macérer 1 nuit (= 12h00 voire plus :-)).

Etape 2 (le lendemain) : Portez à ébullition la préparation de la veille et maintenez ladite ébullition 1 minute. Retirez du feu. Puis préparez une passoire ou passoire à toile métallique renforcée assez grande dont vous tapissez l'intérieur de grandes compresses de gaze hydrophile stériles dépilées (des carrés de 10 cm qui font 20 cm une fois dépliés et qu'on trouve en (para)pharmacie... plus hygiénique qu'un linge... A vous de voir.. :-)). Déposez le tout sur un saladier assez profond. Versez-y la préparation et laissez filtrer/s'égoutter environ 1h00. Une fois fait, versez le liquide filtré dans la casserole (N.B. : ce qui reste dans les compresses, s'appelle "Okara". Après l'avoir mixé, on peut l'utiliser dans la préparation de cookies, muffins ou cakes. Vous trouverez les recettes sur les moteurs de recherche :-)). Ajoutez le sucre. Mélangez. Puis portez à ébullition que vous maintenez durant 3-4 minutes, en remuant de temps en temps afin que le sucre se dissout correctement, jusqu'à épaississement du sirop. Retirez du feu et laissez complètement refroidir avant d'ajouter l'eau de fleur d'oranger et l'extrait d'amande amère. Mélangez bien. (N.B. : je vous conseille de goûter afin de constater s'il est nécessaire d'ajouter de l'extrait, sachant qu'au frais et avec le temps, les arômes se développent). Versez dans une bouteille. Réservez au réfrigérateur.

Utilisation : J'ai réalisé ce sirop qui entre dans la composition de la recette "Gâteau OLGA" d'après C. Felder (cf le 25/8/2021). Sinon, vous pouvez le déguster comme n'importe quel sirop, en y ajoutant de l'eau bien fraiche : rafraichissant et gourmand à souhait :-) 

Sirop d'orgeat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Bonjour Mathilde,
Merci pour le partage.
Je fais déjà la recette de Sylvain :
https://www.un-peu-gay-dans-les-coings.eu/2019/05/sirop-dorgeat-maison-et-le-mai-tai-dun.html
Mais, je vais essayer la tienne car je n'ai plus de mahaleb :-)
A bientôt.
Répondre
M
Bonjour Karine... Je connais le site de Sylvain mais j'avoue ne pas avoir pensé à y chercher ce genre de recettes :-) J'ai trouvé celle-ci par hasard l'an dernier, et l'avais réalisé dans la foulée... je n'ai pas de point de référence car je n'en ai jamais goûté... J'ai trouvé celui-ci très gourmand, à la saveur d'amande amère pas trop prononcée, et naturellement meilleur au fil du temps... Voilà pourquoi j'ai décidé de la refaire... Je jetterai un coup d'oeil sur le site de Sylvain :-) Merci pour l'info et très bon week-end :-)