Farandole de bredele de Noël 2019

Publié le par Mathilde H.-D.

Les bredele font partie intégrante de mon enfance passée en Alsace. La preuve en est que j'ai commencé ce blog avec les "Pains d'épices gourmands à l'alsacienne dit Lebkuchen" le 27/12/2013...6 ans déjà...Que de bons souvenirs de cette ambiance si particulière, les rues qui s'illuminent et se parent de décorations multicolores, les fenêtres décorées d'images évoquant tout le folklore de cette période de fête, ou encore les façades et les jardins... Pour peu  que la neige s'invite... ce sentiment indescriptible, juste avant l'aube, sous la lumière bleutée des lampadaires, d'être la première à fouler cette blancheur immaculée qui émet un craquement particulier à chaque pas dans une atmosphère fantasmagorique... Que dire des marchés de Noël, que ce soit celui de Strasbourg, d'Obernai, de Kaysersberg ou encore de Colmar...Même si aujourd'hui, ils semblent s'être exportés dans toutes les régions (il n'y a qu'à voir le nombre de publications sur les réseaux sociaux), depuis des générations, les alsaciens ne pourraient imaginer Noël sans ces petites gourmandises qui embaument les maisons lors de leur cuisson, auxquelles on donne toute sorte de formes évoquant ce moment là, le premier dimanche de l'Avent sonnant souvent le coup d'envoi des premières fournées de ce qu'ils appellent des "Wienachtsbredle" (= petits gâteaux de Noël). Je vous livre ici quelques échantillons classiques, d'après des pâtissiers alsaciens qui chacun, ont des souvenirs bien précis et continuent à perpétuer cette tradition, dans leurs boutiques ou à travers des livres... Sur lesquels portera votre choix ? Les Schwoewebredele, les Zimmetsterne, les sablés nounours ou les Spritzbredele d'après Christophe Felder, issus du livre "150 petits et gros gâteaux" (éd. de La Martinière) ? Les zitronesternle d'après Suzanne Roth du livre "Les petits gâteaux d'Alsace" (éd. de La Nuée Bleue) ou encore, les Basler Läckerlis d'après Thierry Mulhaupt ? Un petit intrus s'est immiscé dans le lot : la liqueur de chocolat, toujours plaisant à offrir ;-) J'y ai mis tout mon coeur, passant même une nuit blanche à confectionner et rédiger dans les temps, ces petites gourmandises à déguster et/ou à offrir à vos proches... J'espère qu'ils vous plairont...Perso, je me suis bien amusée, quelque peu "aidée" par 2 petits lutins, des "loustics" qui sont encore à l'âge de s'émerveiller de toute cette magie... Et vous savez quoi ? Tous ces adultes rabat-joie pourront dire que tout cela, ce n'est que du "flan", un truc commercial, sans âme et j'en passe. Quelle importance ! Il ne tient qu'à vous d'en faire un moment féerique, de faire une trêve...bref, de profiter pleinement, même avec peu de moyens, de cette période magique qui nous renvoie un peu de notre enfance....

Schwoewebredele ou sablés Souabe d'après Christophe Felder

Pour + ou - 40 sablés selon la forme. Formes coeur + lune pour moi.

Préparation : 30 minutes   Réfrigération : 1 nuit (pâte)   Cuisson : 15 à 20 minutes à 180°C   Conservation : 15 jours dans une boite hermétique, à l'abri de l'humidité   Difficulté : 1/3

Pour la pâte à Schwoewebredele : - le zeste finement râpé d'1/4 de citron jaune non traité - le zeste finement râpé d'1/4 d'orange non traitée - 125 g de sucre - 110 g de beurre mou à 82% de M.G. - 35 g de poudre d'amandes - 30 g de poudre de noisettes - 100 g (=2) d'oeufs - 160 g de farine de maïs (ou de riz) + 80 g de maïzena + 1 g de levure chimique (type Valpiform ou La Pâtelière bio) + 13 g de cannelle en poudre + 2 g d'anis vert en poudre tamisées ensemble - 15 g d'eau de fleur d'oranger - 8 g de kirsch - 

Pour la dorure : - 2 jaunes d'oeufs battus ensemble - 

Préparation de la pâte à Schwoewebredele (la veille) : Mélangez les zestes finement râpés de citron et d'orange avec le sucre jusqu'à ce que le tout soit bien humide. Dans un saladier, travaillez le beurre mou avec le dos d'une cuillère jusqu'à obtenir la consistance molle et grasse d'une pommade. Ajoutez le sucre parfumé aux zestes de citron et d'orange. Mélangez bien. Puis incorporez, dans l'ordre, en mélangeant à chaque fois avec une cuillère ou spatule, la poudre d'amandes, 1 oeuf, la poudre de noisettes, 1 oeuf, la moitié de l'ensemble tamisé farine + maïzena + levure + épices, l'eau de fleur d'oranger + le kirsch et le restant de l'ensemble tamisé. Terminez en pétrissant juste ce qu'il faut afin d'obtenir une pâte homogène. (N.B. : il est normal que la pâte soit collante : ne surtout pas rajouter de farine ). Versez la pâte obtenue sur du film alimentaire et aidez-vous de celui-ci pour former un semblant de rectangle de 1,5 cm d'épaisseur. Enveloppez ledit rectangle dans le film alimentaire et mettez au réfrigérateur 1 nuit.

Préparation des Schwoewebredele (le lendemain) : Etalez la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 3 mm. Détaillez à l'aide d'un emporte pièces, les formes de votre choix (coeur + lune pour moi). N.B. : si la pâte devient trop molle, ne décoller ni les formes, ni les chutes. Mettez le tout au congélateur 5 à 10 minutes. Puis décollez les formes et disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, espacées de 1 cm les uns des autres. De suite : 

Dorure + cuisson : Préchauffez le four à 180°C (th6). Badigeonnez à l'aide d'un pinceau (de l'index pour moi :-), les formes, de jaunes d'oeufs battus. Enfournez et faites cuire durant 15 à 20 minutes (17 pour moi :-) à 180°C. Pendant ce temps, récupérez les chutes, formez une boule que vous aplatissez sur 1,5 cm d'épaisseur à l'aide de film alimentaire et enveloppez-la dudit film. Mettez au réfrigérateur 30 minutes puis recommencez la même opération que ci-dessus pour former les sablés.

Finition : A la sortie du four, posez la plaque sur une grille et laissez complètement refroidir avant de décoller et transférer les sablés sur une assiette. C'est prêt ! Vous pouvez maintenant déguster sans modération mais toujours avec délectation, ces petits bredele typiques de mon enfance.

Zimmetsterne ou étoiles de Noël à la cannelle d'après Christophe Felder

Pour 12 à 20 étoiles selon la taille et votre façon de gérer les "chutes".

Préparation : 30 minutes   Réfrigération : 1 nuit (pâte)   Congélation : 5 à 10 minutes (étoiles crues) + 10 minutes (étoiles crues recouvertes de glaçage)   Cuisson : 15 minutes à 180°C   Conservation : 15 jours dans 1 boite hermétique, à l'abri de l'humidité.   Difficulté : 2/3

Pour la pâte à sablés à la cannelle : - 85 g de beurre mou à 82% de M.G. - 75 g de sucre semoule (sucre de canne pour moi) - 30 g de poudre d'amandes - 30 g de poudre de noisettes - 50 g (=1) d'oeuf battu - 100 g de farine de maïs (ou de riz) + 50 g de maïzena + 15 g de cannelle en poudre tamisées ensemble - 

Pour le glaçage royal : - 30 g (=1) de blanc d'oeuf tempéré - 150 g de sucre glace tamisé - 1/2 cc de jus de citron - 

Préparation de la pâte à sablés à la cannelle (la veille) : Dans un saladier, travaillez le beurre mou avec le dos d'une cuillère jusqu'à obtenir la consistance molle et grasse d'une pommade. Ajoutez dans l'ordre, en mélangeant à chaque fois, à la cuillère ou la spatule, le sucre semoule (ou de canne), la poudre d'amandes, la poudre de noisettes, l'oeuf et enfin, l'ensemble tamisé farine + maïzena + cannelle, en 2 fois. Terminez en pétrissant juste ce qu'il faut pour obtenir une pâte homogène. (N.B. : Il est normal que la pâte soit collante : ne surtout pas rajouter de farine). Versez la pâte obtenue sur du film alimentaire et aidez-vous de celui-ci pour aplatir la pâte en un semblant de rectangle de 1,5 cm d'épaisseur. Enveloppez ledit rectangle du film alimentaire et mettez au réfrigérateur 1 nuit.

Préparation des étoiles à la cannelle (le lendemain) : Etalez la pâte entre 2 feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 9 mm. Détaillez autant d'étoiles que vous pouvez. Si la pâte ramollit, ne décoller ni les étoiles ni les chutes. Mettez 5 à 10 minutes au congélateur. Sinon, décollez les étoiles et disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson, espacées de 1 cm les unes des autres. Mettez au congélateur 5 minutes. Pendant ce temps : 

Préparation du glaçage royal : Mélangez tous les ingrédients ensemble jusqu'à obtenir une pâte bien épaisse et bien lisse.

Montage des étoiles + cuisson : Etalez une fine couche de glaçage royal sur chaque étoile. Remettez le tout au congélateur 10 minutes. Préchauffez le four à 180°C (th 6). Enfournez et faites cuire à 180°C durant 15 minutes environ. N.B. : Ne vous inquiétez pas si le glaçage commence à se désolidarise de sa base lors de la cuisson : c'est le centre du gâteau qui "lève" (comme pour un cake :-). Pendant ce temps, récupérez les chutes, formez une boule que vous aplatissez sur une épaisseur de 1,5 cm et enveloppez de film alimentaire. Puis réservez au réfrigérateur pour renouveler par la suite la même opération que ci-dessus pour la préparation de vos étoiles :-)

Finition : A la sortie du four, posez la plaque su une grille et laissez complètement refroidir avant de décoller et transférer les étoiles sur une assiette. C'est prêt ! Il ne vous reste plus qu'à déguster sans modération mais toujours avec délectation, ce classique de Noël accompagné d'un bon chocolat chaud :-) :-) :-) 

Zitronesternle ou étoiles au citron d'après Suzanne Roth

Pour 30 à 40 étoiles selon la taille et votre façon de gérer les "chutes". En ce qui me concerne, je les ai réalisé sous forme d'étoiles filantes :-) :-) :-) 

Préparation : 30 minutes   Réfrigération : 1 nuit (pâte)   Congélation : 5 à 10 minutes (étoiles crues)   Cuisson : 10 minutes à 180°C   Conservation : 15 jours dans une boite hermétique, à l'abri de l'humidité.   Difficulté : 1,5/3

Pour la pâte à sablés au citron : - 70 g de beurre mou à 82% de M.G. - 70 g de sucre glace tamisé - le zeste finement râpé d'un citron non traité - 50 g (=1) d'oeuf battu - 35 g de crème liquide entière - 160 g de farine de maïs (ou de riz) + 80 g de maïzena + 5 g de levure chimique (type Valpiform ou La Pâtelière bio) tamisées ensemble - 

Pour le glaçage royal : - 150 g de sucre glace tamisé - 30 g (=1) de blanc d'oeuf tempéré - 1/2 cc de jus de citron - 2 à 3 gouttes d'essence ou d'arôme de citron - 

Préparation de la pâte à sablés au citron (la veille) : Dans un saladier, travaillez le beurre mou avec le dos d'une cuillère jusqu'à obtenir la consistance molle et grasse d'une pommade. Ajoutez dans l'ordre en mélangeant à chaque fois, à l'aide d'une cuillère ou d'une spatule, le sucre glace + le zeste finement râpé d'un citron, l'oeuf battu, la moitié de l'ensemble tamisé farine + maïzena + levure, la crème et enfin, le restant de l'ensemble tamisé. Terminez en pétrissant si nécessaire, mais juste ce qu'il faut pour obtenir une pâte homogène. (N.B. : Il est normal que la pâte soit collante. Ne surtout pas rajouter de farine). Versez la pâte obtenue sur du film alimentaire et aidez-vous de celui-ci pour aplatir la pâte en un semblant de rectangle de 1,5 cm d'épaisseur. Enveloppez ledit rectangle de ce film alimentaire et mettez au réfrigérateur une nuit.

Préparation + cuisson des étoiles (le lendemain) : Etalez la pâte entre 2 feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 4 à 5 mm. Détaillez autant d'étoiles (étoiles filantes pour moi) que vous pouvez. Si la pâte ramollit, ne décoller ni les étoiles ni les chutes. Mettez le tout au congélateur 5 à 10 minutes. Sinon/puis, décollez les étoiles et disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson, espacées de 1 cm les unes des autres. Préchauffez le four à 180°C (th6). Enfournez et faites cuire durant 10 minutes à 180°C. Pendant ce temps, récupérez les chutes, formez une boule que vous aplatissez sur une épaisseur de 1,5 cm et que vous enveloppez de film alimentaire et réservez au réfrigérateur pour renouveler par la suite la même opération que ci-dessus pour la préparation des étoiles. A la sortie du four, posez la plaque sur une grille et laissez complètement refroidir. Pendant ce temps : 

Préparation du glaçage royal : Mélangez tous les ingrédients ensemble jusqu'à obtenir une pâte bien épaisse et bien lisse.

Finition : Une fois les étoiles refroidies, étalez dessus une fine couche de glaçage royal. Laissez sécher à température ambiante. Une fois le glaçage sec, c'est prêt ! Il ne vous reste plus qu'à déguster sans modération mais toujours avec délectation, ces petites gourmandises au bon goût de citron :-) :-) :-) 

Sablés Nounours d'après Christophe Felder

Pour une douzaine de nounours selon la taille et votre façon de gérer les "chutes" :-) Pour ma part, j'ai utilisé un emporte pièces nounours de 8 cm de haut et 6,5 cm de large.

Préparation : 50 minutes   Réfrigération : 1 nuit (pâte) + 30 minutes (nounours après montage)  Congélation : 10 minutes (nounours crus)   Cuisson : 15 à 20 minutes à 180°C   Conservation : 15 jours dans une boite hermétique, à l'abri de l'humidité   Difficulté : 2/3

Pour la pâte à sablés : - 70 g de beurre mou à 82% de M.G. - 80 g de vergeoise brune - 50 g de sucre semoule + 5 g de cannelle en poudre mélangés ensemble - 50 g (=1) d'oeuf battu - 15 g de crème liquide entière - 135 g de farine de maïs (ou de riz) + 65 g de maïzena + 5 g de levure chimique (type Valpiform ou La Pâtelière bio) - 

Pour la garniture : - 100 g de confiture de framboises - 1/2 (= 1 g) feuille de gélatine - 

Préparation de la pâte à sablés (la veille) : Dans un saladier, travaillez le beurre mou avec le dos d'une cuillère jusqu'à obtenir la consistance molle et grasse d'une pommade. Ajoutez dans l'ordre, en mélangeant à chaque fois à l'aide d'une cuillère en bois ou d'une spatule, la vergeoise brune, le sucre parfumé à la cannelle, l'oeuf battu, la moitié de l'ensemble tamisé farine + maïzena + levure, la crème liquide et enfin, le restant de l'ensemble tamisé. Terminez en pétrissant juste ce qu'il faut pour obtenir une pâte homogène. (N.B. : Il est normal qu'elle soit collante. Ne surtout pas rajouter de farine). Versez la pâte obtenue sur du film alimentaire et aidez-vous de celui-ci pour aplatir la pâte en un semblant de rectangle de 1,5 cm d'épaisseur. Enveloppez ledit rectangle de ce film alimentaire et mettez au réfrigérateur une nuit.

Préparation + cuisson des nounours (le lendemain) : Etalez la pâte entre 2 feuilles de papier cuisson sur 3 mm d'épaisseur. Détaillez autant de nounours que vous pouvez. Détaillez 2 trous, un petit au niveau de la tête et un plus grand au niveau du ventre, d'un nounours sur 2. Sans les décoller ni décoller les chutes, mettez au congélateur 10 minutes. Puis préchauffez le four à 180°C (th6). Décollez puis déposez les nounours sur une plaque recouverte de papier cuisson, espacés les uns des autres de 1,5 cm. Enfournez et faites cuire durant 15 à 20 minutes (15 pour moi) à 180°C. Pendant ce temps, récupérez les chutes, formez une boule que vous aplatissez sur une épaisseur de 1,5 cm et que vous enveloppez dans du film alimentaire. Mettez au réfrigérateur pour renouveler par la suite la même opération que ci-dessus pour la préparation des nounours :-). A la sortie du four, posez la plaque sur une grille et, de suite, détaillez à nouveau les 2 trous dans les corps du nounours qui ont rétréci à la cuisson :-). Laissez complètement refroidir. Pendant ce temps : 

Préparation de la garniture : Pendant la cuisson des sablés, mettez à ramollir la 1/2 feuille de gélatine dans un bol rempli d'eau froide durant 15 minutes. Après ce laps de temps, chauffez la confiture à 70°C. Retirez du feu, ajoutez la 1/2 feuille de gélatine préalablement essorée. Mélangez bien. Laissez tiédir à 20/25°C avant de mettre au réfrigérateur, le temps qu'elle fige juste ce qu'il faut pour la suite...

Montage/finition des nounours : Une fois que les nounours et la garniture ont refroidi, étalez une fine couche de garniture sur les sablés sans trous puis posez les sablés avec trous dessus, en appuyant très légèrement. Remplissez les trous de la garniture. Mettez les nounours 30 minutes au réfrigérateur. Ils sont maintenant prêt à être dégusté sans modération mais toujours avec délectation, accompagnés d'un grand bol de chocolat chaud :-) :-) :-) 

Spritzbredele ou Spritz d'après Christophe Felder

Pour ces petits gâteaux toujours issus du livre "Gâteaux : 150 petits et gros gâteaux à dévorer", voici ce qu'il a écrit : <<Encore une recette alsacienne ! Oui mais, celle-ci possède un goût particulier, c'est celle que mon père préparait, notamment à Noël, période pendant laquelle ces petits gâteaux aux amandes sont particulièrement appréciés dans notre région. Essayez-les et vous serez conquis !>> Et je confirme haut la main : ils sont à tomber, moi qui ne les appréciais généralement que peu, les trouvant sans intérêt, trop le goût de beurre ... Bref...Ici, cette petite touche de kirsch apporte réellement un plus et fait toute la différence. Une gourmandise que l'on déguste sans faim....

Pour 30 à 40 pièces environ, selon la taille.

Préparation : 15 minutes   Cuisson : 10 à 15 minutes à 180°C   Conservation : 15 jours dans une boite hermétique, à l'abri de l'humidité.   Difficulté : 1,5/3

Pour la pâte à Spritzbredele : - 110 g de beurre mou à 82% de M.G. - 85 de sucre - 5 g de sucre vanillé - 50 g (=1) d'oeuf battu - 50 g de poudre d'amandes - 135 g de farine de maïs (ou de riz) + 65 g de maïzena + 1 pc de levure chimique (type Valpiform ou La Pâtelière bio) + 1 g de cannelle en poudre tamisées ensemble - 17 g de kirsch - 

Préparation de la pâte à Spritzbredele : Dans un saladier, travaillez le beurre mou avec le dos d'une cuillère jusqu'à obtenir la consistance molle et grasse d'une pommade. Puis ajoutez les sucres + l'oeuf et mélangez à l'aide d'un fouet jusqu'à obtenir une texture homogène. Incorporez dans l'ordre, en mélangeant à chaque fois, au fouet ou à la spatule/maryse, la poudre d'amandes, le kirsch puis, en 2 fois, l'ensemble tamisé farine + maïzena + levure + cannelle. On doit obtenir une pâte bien lisse. N.B. : Mettez-la environ 10 minutes au réfrigérateur s'il vous semble qu'elle n'est pas de bonne tenue (trop "coulante") pour réaliser les spritz. De suite : 

Préparation + cuisson des Spritzbredele : Préchauffez le four à 180°C (th6). Remplissez de la pâte :-), une poche munie d'une douille cannelée de 8 mm et faites des formes de S espacés les uns des autres de 1 cm sur une plaque recouverte de papier cuisson. N.B. : Il existe des variantes en forme de bâtonnets ou de couronnes... A vous de voir. Enfournez et faites cuire durant 10 à 15 minutes à 180°C. A la sortie du four, posez la plaque sur une grille et laissez complètement refroidir avant de les transférer sur une assiette. C'est prêt ! Il ne vous reste plus qu'à déguster sans modération mais toujours avec délectation, ces petites merveilles de gourmandise accompagnées d'un thé, café ou chocolat chaud :-) :-) :-) 

Basler Läckerlis ou Leckerlis de Bâle d'après Thierry Mulhaupt

Recette issue du n° 20 (nov./ déc. 2016) de Fou de Pâtisserie (et qu'on trouve également dans l'ouvrage de Thierry Mulhaupt "Gourmandises de Fêtes" (éd. du Belvédère) et dont il dit : <<Cette recette de carrés de pain d'épices nous vient de Bâle qui fut, pendant longtemps, la porte d'entrée des épices en Europe>>. 

Pour environ 35 à 45 leckerlis de 4 x 4 cm.

Préparation : 30 minutes   Cuisson : 15 minutes à 160°C (torréfaction des amandes hachées) + 15 minutes à 160°C (leckerlis)  Conservation : 1 mois dans une boite hermétique, à l'abri de l'humidité.

Pour la pâte à leckerlis : - 110 g d'amandes blanches hachées, préalablement torréfiées durant 15 minutes à 160°C (th5-6) - 270 g de miel de fleurs - 180 g de farine de maïs (ou de riz) + 90 g de maïzena + 5,5 g de levure chimique (type Valpiform ou La Pâtelière bio) + 9 g de cannelle en poudre tamisées ensemble -  36 g d'écorces d'oranges confites hachées très finement,- 

Préparation du nappage : - 80 g de sucre semoule - 20 g d'eau - 

Préparation + cuisson de la pâte à leckerlis : Mélangez ensemble les écorces d'oranges confites hachées finement avec l'ensemble tamisé farine + maïzena + levure + cannelle = matière sèche. Dans une casserole, faites chauffer le miel à 40°C (il doit être bien liquide). Retirez du feu et ajoutez la matière sèche en 2 fois tout en remuant vivement jusqu'à obtenir une pâte bien lisse. Terminez par les amandes hachées torréfiées. Mélangez bien. Versez la pâte obtenue sur une plaque à rebord recouverte de papier cuisson. Etalez sur 5 mm d'épaisseur à l'aide d'une palette coudée (Pour ma part, une expérience fastidieuse car la pâte collait à la spatule LOL). Puis préchauffez le four à 160°C (th 5-6). Piquez la pâte avec une fourchette. Enfournez et faites cuire durant 15 minutes à 160°C. Pendant ce temps : 

Préparation du nappage : Pour ma part, étant donné la faible quantité, j'ai versé l'eau + le sucre dans un petit saladier et l'ai chauffé au micro-ondes jusqu'à grosse ébullition, en remuant de temps en temps afin que le sucre se dissout correctement. Si vous souhaitez malgré tout le faire dans une casserole, faites chauffer l'eau + le sucre à 117°C en remuant de temps en temps afin que le sucre se dissout correctement. Retirez du feu.

Nappage/finition : A la sortie du four, éteignez ce dernier. De suite, badigeonnez à l'aide d'un pinceau, toute la surface du dessus du biscuit du nappage chaud préparé ci-dessus. Remettez dans le four éteint :-) et faites sécher durant 1 à 2 minutes. A la sortie du four, posez la plaque sur une grille et laissez complètement refroidir. Après refroidissement, détaillez des carrés de 4 x 4 cm. C'est prêt ! Il ne vous reste plus qu'à déguster sans modération mais toujours avec délectation, ces leckerlis moelleux et extrêmement savoureux, accompagnés d'un grand bol de chocolat chaud :-) :-) :-) 

La liqueur de chocolat

Il ne s'agit pas d'une spécialité alsacienne :-)...simplement d'une préparation dont j'aurai peut-être :-) besoin dans une recette à venir... mais qui peut également être offert, accompagnée des autres gourmandises, dans une jolie petite bouteille... Et quoi de mieux que de réaliser soi-même cette recette, qui plus est, est à la portée de la plupart d'entre vous et ne prend pas beaucoup de temps. J'en recherchais une à base de chocolat et non de cacao car lorsqu'il est spécifié "chocolat", je m'attends à du .... chocolat :-)... J'ai donc choisi la version qui se trouve sur 1001cocktails.com 

Pour environ 70 cl de liqueur.

Préparation : 20 minutes   Conservation : 15 jours ou plus ? c'est la grande question car j'ai trouvé sur certains sites, qu'ils fallait attendre 1 mois avant de l'utiliser/consommer  afin d'avoir une saveur au top... au réfrigérateur quoi qu'il en soit :-)  Difficulté : 1/3

Ingrédients : - 100 g d'eau (minérale pour moi) - 125 g de chocolat amer (à 70% de cacao pour moi) - 200 g de sirop de sucre de canne (bio de "Dubois" de la Martinique pour moi) - 200 g d'alcool à 40° minimum (du schnaps pour moi, histoire d'y mettre un peu d'Alsace et rester dans la "lignée" :-) - 

Préparation : Dans une casserole à fond épais, commencez à chauffer l'eau sur feu moyen. Ajoutez au fur et à mesure le chocolat cassé en morceaux tout en remuant. Lorsque le chocolat a entièrement fondu et qu'on a obtenu une préparation bien lisse, ajoutez le sirop de sucre de canne. Mélangez bien à l'aide d'une fouet. Retirez du feu. Laissez complètement refroidir à température ambiante avant d'ajouter l'alcool. Mélangez bien. Transvasez dans une/des bouteilles. Mettez au réfrigérateur. A utiliser dans des cocktail, crèmes etc...

 

 

 

Farandole de bredele de Noël 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
bonjour , pour des recettes avec gluten , puis je remplacer les farines sans avec blé ou épeautre<br /> merci pour ces recettes <br /> bonnes fêtes pour vous
Répondre
M
Bonjour Fran. Je peux vous répondre pour la farine de blé car ces recettes viennent, comme d'habitude, d'ouvrages avec gluten qui utilisent la plupart la farine de blé. Il suffit donc de remplacer ici, le mélange farine de maïs + maïzena par votre farine habituelle. Quant à la farine d'épeautre, je ne peux malheureusement pas vous répondre : je n'ai jamais fait de pâtisserie avec gluten et ne connais donc pas du tout cette farine (en dehors de son nom bien sûr :-). J'espère avoir été malgré tout d'une petite aide. Merci à vous de suivre ce blog. Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année :-) :-) :-)