Pépites d'Or d'après Christophe Michalak : boules au gianduja lait noisette, pétales de maïs et riz soufflé, enrobées de chocolat au lait et habillées de poudre d'or

Publié le par Mathilde H.-D.

Pâques n'est pas une fête qui m'inspire particulièrement contrairement à St Nicolas, Noël ou dans une moindre mesure Halloween. Je n'en ai pas de souvenirs d'enfance réellement marquants si ce n'est le "Lamala" (agneau de Pâques alsacien dont vous trouverez le recette dans la rubrique "Recette emblématique d'une région" du 12/4/2014) qui, à l'époque, et je ne suis pas la seule à le dire, avait un goût souvent insipide, certaines boulangeries-pâtisseries de petites villes n'étant pas spécialement "en forme" ni très inspirées, à la fin des années 70-début 80. Heureusement, je l'ai redécouvert dans les années 2000. Pour moi, Pâques, c'est avant tout la découverte du "vrai" chocolat grâce à ma marraine qui m'offrait tous les ans, entre l'âge de 8 et 16 ans, des oeufs très élaborés visuellement, généreusement garnis de bonbons au chocolat de toutes sortes, fabriqués par un vrai artisan chocolatier....J'ai ainsi pu être sensibiliée au fur et à mesure que je grandissais, à la différence de goût entre un produit industriel standard et un produit travaillé par un artisan. Et ça a été le début de mon addiction au chocolat...Voilà pour l'anecdote. Je suis tombée tout à fait par hasard sur cette recette en feuilletant le livre de Christophe Michalak "Le Chocolat qui me fait craquer", cherchant une idée pour honorer l'invitation d'une amie sur facebook qui consiste à imaginer une gourmandise évoquant Pâques et la partager sur la page dédiée à ce thème. Lorsque j'ai vu les "Pépites d'Or", j'ai ...craqué et tout s'est instantanément mis en place. Restait plus qu'à m'y mettre. Vous pouvez comme moi suivre la recette de A à Z en réalisant également le gianduja lait noisette et la pâte de noisettes ou les acheter et là, le temps de préparation sera nettement plus court (15-20 minutes). J'ai respecté le déroulement des différentes préparations et gardé les mêmes ingrédients dans les mêmes proportions mis à part les 25 g de gavottes remplacées par 25 g de pétales de maïs et les 30 g de céréales au chocolat remplacées par 30 g de riz soufflé nature (ou à défaut 30 g de pétales de maïs) + 5 g de cacao en poudre. Vous savez ce qu'il vous reste à faire....Pour 28 pépites d'or environ.

Préparation : 1h00    Repos : 1h30    Cuisson (pour la torréfaction des noisettes) : 20 minutes environ à 150°C (th5)

N.B.1 : Vous pouvez préparer le gianduja lait noisette et la pâte de noisettes très à l'avance. Ils se conservent sans probléme, dans des pots hermétiques, au réfrigérateur durant quelques semaines. Vous pouvez même en profiter pour en réaliser de plus grandes quantités pour les recettes à venir.

N.B.2 : Tous les ingrédients doivent être à température ambiante notamment le gianduja et la pâte de noisettes.

Pour le gianduja lait noisette- 50 g de noisettes entières sans peau - 50 g de sucre glace - 1 petite pincée de sel - 50 g de chocolat au lait haché, à 40% de cacao -

Pour la pâte de noisettes : (il y en a intentionnellement plus que nécessaire) - 50 g de noisettes entières sans peau -

Pour les pépites- le gianduja lait noisette préparé ci-dessus - 25 g de pâte de noisettes prélevées ci-dessus - 1 petite pincée de sel - 25 g de pétales de maïs grossièrement écrasées - 30 g de riz soufflé nature ou à défaut 30 g de pétales de maïs grossièrement écrasées - 5 g de poudre de cacao -

Pour l'enrobage- 250 g de chocolat au lait à 40% de cacao cassé en morceaux -

Pour la finition- Quelques gouttes de kirsch ou de Grand Marnier - 1 petit pot de poudre d'or alimentaire -

Préparation du gianduja lait noisette : Préchauffez le four à 150°C (th5). Etalez les noisettes prévues pour le gianduja et la pâte de noisettes (soit 100 g) sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez et laissez torréfier les noisettes à 150°C jusqu'à ce que leur couleur devient blond-caramel. A la sortie du four, posez la plaque sur une grille et laissez entièrement refroidir. Puis d'une part, prélevez 50 g de noisettes refroidies et mixez-les avec le sucre glace + le sel au robot-coupe muni d'une lame jusqu'à obtenir la consistance d'une pâte. D'autre part, faites fondre le chocolat haché, au micro-ondes P450/500, 45 secondes puis par tranches de 10 secondes tout en remuant à chaque arrêt jusqu'à ce qu'il soit lisse. Ajoutez-le à la préparation précédente, mixez jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Versez le gianduja obtenu dans un pot, fermez hermétiquement et réservez au réfrigérateur jusqu'à utilisation.

Préparation de la pâte de noisettes : Commencez à mixer au robot-coupe muni d'une lame, les 50 g de noisettes restantes jusqu'à obtenir une poudre fine. Puis continuez jusqu'à la consistance d'une pâte épaisse. Si celle-ci remonte le long des parois, raclez les bords à l'aide d'une maryse pour faire retomber la pâte. Mixez à nouveau jusqu'à ce qu'elle se transforme en purée onctueuse et huileuse (un peu comme le beurre de cacahuètes). Versez la pâte de noisettes obtenue dans un pot que vous fermez hermétiquement. Réservez au réfrigérateur jusqu'à utilisation.

Préparation des pépites : Faites légèrement fondre le gianduja au micro-ondes P450/500 durant quelques secondes. Ajoutez 25 g de pâte de noisettes avec le sel et bien mélanger. Ajoutez 25 g de pétales de maïs grossièrement écrasées + le cacao + 30g de riz soufflé (ou à défaut encore 30 g de pétales de maïs). Mélangez bien. Si la préparation obtenue est trop collante, la mettre quelques minutes au réfrigérateur. Puis prélevez à l'aide d'une cuillère à café, l'équivalent d'une grosse noix et façonnez-la afin d'obtenir une boule plus ou moins régulière. Posez-les sur un plat et réservez 30 minutes au réfrigérateur.

Enrobage : Dans un saladier, faites fondre le chocolat cassé en morceaux, au micro-ondes P450/500, 2 x 1 minutes puis par tranches de 15 secondes en remuant à chaque arrêt jusqu'à ce qu'il soit lisse. Préparez une grille sous laquelle vous disposez un plat de récupération. Enrobez chaque pépite en les roulant comme pour les truffes dans le chocolat fondu à l'aide d'une fourchette. Posez-les sur la grille. Lorsque l'enrobage commence à figer, transférez les pépites sur un plat et laissez complêtement durcir l'enrobage quelques minutes au réfrigérateur.

Finition : Diluez 2 cc de poudre d'or avec quelques gouttes de kirsch ou de Grand Marnier. A l'aide d'un pinceau, recouvrez chaque pépite d'une couche de poudre d'or...C'est prêt! Vous pouvez maintenant déguster sans modération mais toujours avec délectation ces purs joyaux de gourmandise....

Pépites d'Or d'après Christophe Michalak : boules au gianduja lait noisette, pétales de maïs et riz soufflé, enrobées de chocolat au lait et habillées de poudre d'or
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article